Le mot du président

[bubble background="#ec1cec" color="#000" author="Président de la Région Occitanie"]Lorem ipsum dolor sit amet. Lorem ipsum dolor sit amet. Lorem ipsum dolor sit amet. Lorem ipsum dolor sit amet. Lorem ipsum dolor sit amet. Lorem ipsum dolor sit amet. Lorem ipsum dolor sit amet.Lorem ipsum dolor sit amet.[/bubble]

OUTIL 2 : LE TABLEAU DE BORD DE GESTION

Source : Agence Pour la Création d'Entreprise (APCE) - www.apce.com

 

La capacité d’anticipation requiert en premier lieu une information sur les performances réalisées par l’entreprise en temps réel au moyen d’un tableau de bord.

Le tableau de bord est un outil de mesure des différents aspects de la vie de l’entreprise. Il doit être adapté à la spécificité de l’activité de l’entreprise.

Le tableau de bord permet d'obtenir un constat d'ensemble de l'entreprise.
Il synthétise les points clés de l'activité réalisée et poursuit deux objectifs :

  • piloter l'entreprise vers la réalisation de sa performance ;
  • prévenir les difficultés en anticipant les solutions possibles.

Il alerte sur les actions correctrices à mettre en place et permet d’actualiser le budget.

L’élaboration et le suivi mensuel de tableaux de bord sont essentiels au dirigeant de l'entreprise. Ceux-ci permettent non seulement de délivrer de précieux indicateurs sur l'activité de l'entreprise mais aussi d'anticiper et de corriger des situations délicates.

Etablir un tableau de bord de gestion

Le tableau de bord s’appuie sur les objectifs fixés au budget. Le premier travail consiste à trouver les indicateurs
adaptés à l'entreprise, qui permettront d’en mesurer la performance. Il existe plusieurs catégories d'indicateurs
à utiliser en fonction de l'activité de l'entreprise :les indicateurs économiques :

  • ils mesurent les résultats et les coûts ;
  • les indicateurs physiques : ils traduisent physiquement l'activité et mesurent la qualité, le traitement des commandes, l'approvisionnement, la logistique… ;
  • les indicateurs humains : ils mesurent la performance des salariés ;
  • les indicateurs de suivi de projets : ils mesurent l'avancée des projets.

En fonction de ce qu'il souhaite mesurer, le chef d'entreprise choisit avec soin ses indicateurs. Ses conseils peuvent l’aider dans la mise en place de son contrôle de gestion.

Sur ce schéma sera construit un ou des tableaux de bord (en fonction de la taille de l'entreprise) dont l'objectif est de mettre en lumière les écarts entre les prévisions (le budget) et la réalité.

Un exemple de tableau de bord

 

 

Le tableau de bord est un outil de mesure, cette mesure permettra de prendre des décisions rapides en tenant compte d'éléments tangibles.

Analyser les écarts 

Le tableau de bord met en relief les écarts entre les prévisions et le niveau d'activité réel de l'entreprise.
Dans un premier temps, le chef d'entreprise doit procéder à un diagnostic de ces écarts :

  • pourquoi le niveau d'activité de l'entreprise diffère-t-il des objectifs ?
  • quelles en sont les raisons ? Les objectifs sont-ils trop élevés par rapport à l'environnement dans lequel l'entreprise évolue ? Des problèmes internes sont-ils apparus ? La conjoncture est-elle mauvaise ?...

Le diagnostic permettra de mettre en oeuvre des actions correctrices afin d'améliorer les performances de l'entreprise.

Mettre en place des actions correctrices (analyse des impacts)

L'observation des écarts poste par poste permet de savoir si les objectifs fixés préalablement ont été tenus
ou non.
Dans le cas où les objectifs ne sont pas atteints, il faut :

  • en comprendre les raisons : un manque d'effort commercial, un nouveau concurrent, une perte de marge...
  • mettre en place une ou des actions correctrices afin d'y remédier : accroissement de l’action commerciale, lancement d'une action de communication, diminution des stocks....

 

Des organismes publics et acteurs économiques mobilisés
pour rendre simple et accessible toute démarche d'information, d'écoute, de conseil...
Dans chaque département d'Occitanie, via ce site internet